Pas décisif franchi chez le constructeur slovène Pipistrel pour une production en série d’avions électriques


Ajdovščina, le 5 septembre 2014 (Agence STA) – Suite à une première présentation lors du salon ULM Blois 2014 qui s’est tenu les 30 et 31 août derniers, le constructeur d’avions Pipistrel (http://www.pipistrel.fr/), originaire de la ville d’Ajdovščina (dans l’Ouest de la Slovénie), a présenté son nouvel avion école électrique deux-places le WattsUP chez lui en Slovénie. L’avion a été développé en collaboration avec Siemens. Il représente la prochaine génération d’avions électriques.

La société Pipistrel, qui a présenté le modèle Wattsup à l’occasion de son 25e anniversaire, avait déjà conçu un premier avion électrique en 2007. Mais son premier avion quatre-places entièrement électrique a volé en 2011. Il a même remporté le concours de la Nasa récompensant les avions les plus écologiques lors du « CAFE Green Flight Challenge » sponsorisé également par Google.

« Chez Pipistrel, cela fait déjà 25 ans que nous concevons nos avions sur la base de l’efficacité énergétique. C’est pour cela que nos appareils utilisent moins d’énergie que d’autres et c’est pour cela aussi que nos avions consomment moins de carburant de sorte qu’ils peuvent voler plus loin avec un seul plein. Et puisqu’ils sont déjà conçu de cette manière, il nous a été plus facile de les transformer en avions électriques », a indiqué M. Ivo Boscarol, le directeur et copropriétaire de Pipistrel lors de l’événement à Ajdovščina.

L’équipe de développement de Pipistrel est convaincue que la propulsion électrique dans l’aviation a encore de grandes perspectives « puisqu’elle est la solution idéale et elle propulsera bientôt également de grands avions ». Ces avions ne sont de toute façon pas très bruyants, ne polluent pas l’atmosphère mais plus important, ils permettent aux pays de devenir indépendants par rapport au pétrole.

Cependant, il n’est pas si aisé de remplacer un moteur à essence par un moteur électrique. La fabrication d’un tel avion est selon les mots de M. Boscarol très complèxe. En effet, l’avion doit en lui même être suffisamment efficace pour que la propulsion électrique suffise à le faire fonctionner : « avant tout c’est le design de l’avion qui est important, ensuite seulement vient en ligne de compte le système de propulsion. Etant donné que l’on ne trouve nulle part où acheter les systèmes de recharge, nous les fabriquons entièrement nous-mêmes chez Pipistrel. Nos avions n’intègrent qu’un seul composant qui n’est pas développé chez nous mais est développé en collaboration avec Siemens. Il s’agit du moteur avec son système de commande. »

Pipistrel commencera la fabrication en série de l’avion l’année prochaine, le prix hors TVA prévu s’établira sous les 100 000 euro. M. Bescarolo indique que l’entreprise enregistre déjà quelques commandes en provenance du monde entier, la première commande vient même de Sovénie !

Des représentants d’investisseurs chinois ont également participé à la présentation officielle de l’avion-école électrique. Ils étaient interessés notamment d’investir dans le développement de Pipistrel en Chine voire d’introduire des partenaires chinois pour un investissement dans Pipistrel.

« Nous sommes déjà fortement présents en Chine. Cependant, du fait de l’énorme potentiel du marché chinois, nous devrons à plus ou moins brève échéance lancer une installation industrielle en Chine ou bien vendre notre technologie pour que nos avions y soient construits par quelqu’un d’autre. Le potentiel du marché chinois est de toute façon fondamentalement supérieur à nos capacités de production en Slovénie et Italie réunies. » a précisé M. Boscarol.

 

Article complémentaire :
http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/avion-pipistrel-wattsup-avion-ecole-electrique-55095/

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *