Le houblon de la Styrie slovène en lice pour une protection au titre de l’IGP dans l’UE


Ljubljana, le 10 janvier 2015 (Agence de presse STA). L’année 2015 commence bien pour les produits alimentaires et agricoles slovènes ! Alors que la Slovénie vient tout juste d’obtenir une nouvelle Indication géographique protégée (IGP) pour sa saucisse de Carniole (voir notre article du 10 janvier), c’est peut être au tour de son houblon de Styrie (Štajerski hmelj) de décrocher une protection. Une demande a en effet été envoyée par la Slovénie à la Commission européenne afin que cet houblon spécifique de la région de Styrie (région du  Nord-est frontalière à l’Autriche) puisse lui aussi bénéficier d’une Indication géographique protégée au niveau de l’Union européenne (UE).

Obiranje_hmelja_v_Savinjski_dolini_1961_(8)

La Commission européenne a validé la semaine dernière l’inscription de la saucisse de Carniole dans le registre des IGP et a ainsi ajouté cette spécialité slovène aux déjà 1 200 produits agricoles protégés dans l’UE. C’est aussi le 22ème produit slovène à figurer sur la liste de la Commission européenne, et le 11ème à bénéficier d’une IGP.

Le Ministère de l’agriculture, de l’industrie forestière et de l’alimentation a en outre une autre demande (cette fois-ci conjointe avec la Croatie) en attente d’une décision auprès de la Commission : son fameux jambon sec du Karst.

Par ailleurs, la Croatie met actuellement tout en œuvre afin d’essayer de trouver un terrain d’entente avec la Slovénie pour ses vignerons qui produisent eux aussi un vin dont la dénomination est « Teran ». Cependant, la Slovénie a averti que la question du vin Teran ne pouvait plus être un sujet de discussion entre les deux pays puisque ce produit a déjà obtenu une protection sur demande de la Slovénie.

La Commission européenne avait en effet déjà inscrit sur la liste des produits protégés plusieurs vins originaires de Slovénie lorsque celle-ci avait rejoint l’Union européenne en 2004. Parmi ces vins figurait le « Teran » qui est inscrit dans l’UE au titre de l’AOP (Appellation d’origine contrôlée) et produit dans la région du Karst à partir du cépage « Refošk » (« Refosco » en italien).

Dans le cadre du règlement du Parlement européen et du Conseil de l’UE les noms des cépages bénéficiant d’une protection au titre de l’AOP ou de l’IGP ne peuvent pas être utilisés pour la dénomination d’un produit agricole (Voir le document suivant sur les règles d’étiquetage de vins).

 

Source : Štajerski hmelj naslednji v vrsti za zaščito na ravni EU publié par l’agence STAKrog, du 10/01/2015

 

 

Articles liés :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *