Perpetuum Jazzile, le plus grand orchestre vocal du monde en concert au Casino de Paris le 4 mars… quand la voix devient instrument 1


Début des années 80… vous souvenez-vous de ces paroles entêtantes ?

« There’s nothing that a hundred men or more could ever do
I bless the rains down in Africa »

Et oui, c’est bien le refrain de la chanson Africa du groupe Toto.

Le 4 mars prochain, vous avez l’unique possibilité de retourner dans la passé et revivre au Casino de Paris l’ambiance si particulière de ce titre de jeunesse. Mais cette fois-ci c’est une version inédite qui vous attend, réinterprétée par un ensemble polyphonique cent pour cent vocal composé d’une quarantaine d’artistes.

Le groupe d’origine slovène Perpetuum Jazzile est devenu, en à peine quelques années, un phénomène mondial en revisitant, sans l’aide d’aucun instrument, les chansons les plus marquantes des dernières décennies. Vous croyez entendre un orchestre et des instruments, mais tous les sons sont produits soit par la voix des chanteurs sur scène, soit par des tapotements, claquements de doigts, percussions vocales ou encore d’autres bruitages réalisés avec le corps.

Ces reprises ou « covers » époustouflants de réalisme sont rendus possibles par le talent collectif de ce groupe d’artistes produisant chacun un son propre comme autant d’instruments, voix et notes de musiques qui, une fois combinés harmonieusement sous la direction du compositeur et chef d’orchestre suédois Peder Karlsson, forment une chanson aussi mélodieuse que l’original. Bref, Perpetuum Jazzile forme sur scène une authentique table de mixage… mais entièrement humaine. Chaque artiste est une piste audio en soi !

L'orchestre vocal slovène Perpetuum Jazzile au Casino de Paris le 4 mars 2016

L’orchestre vocal slovène Perpetuum Jazzile se produit au Casino de Paris le 4 mars 2016

 

Le meilleur instrument est la voix humaine !

Le phénomène Perpetuum Jazzile, fondé en 1983 par des étudiants slovènes, a su grandir et évoluer grâce à une adaptation constante de son répertoire au fur et à mesure des modes musicales. Tous les styles sont interprétés : bossa nova brésilienne, swing, gospel, funk, rock, pop et même la musique électronique.

Les 45 membres de l’orchestre sont composés de voix alto, soprano, ténor, basse et beatbox.

Avec cette impressionnante combinaison de sons et de voix masculines et féminines de tous âges, et une présence scénique pleine d’énergie, Perpetuum Jazzile chante avec une grande fidélité des titres aussi connus que : Don’t Stop Me Now de Queen, Footloose de Kenny Loggins, les Greatest Hits d’ABBA, Life on Mars du regretté David Bowie, Rosanna ou Africa de Toto, Jump de Van Halen sans oublier des répertoires beaucoup plus récents tels que Telephone de Lady Gaga et Beyoncé ou encore Titanium de David Guetta…

Le premier concert français de Perpetuum Jazzile aura lieu le vendredi 4 mars 2016 au Casino de Paris.

Ne manquez sous aucun prétexte cette expérience musicale unique en son genre dans un format XXL. Les places sont déjà en vente au prix de 18 à 58 euros en fonction de la catégorie.

Au fait, ne tardez pas trop pour réserver vos places ! À titre d’exemple, le groupe se produira en concert à Anvers en Belgique la veille de son passage à Paris et toutes les places sont déjà vendues !

Alors vous aussi faites partie de l’extase vocale le vendredi 4 mars à Paris !

 

 

Contacts & Infos

Site de Perpetuum Jazzile http://www.perpetuumjazzile.si
Channel Youtube https://www.youtube.com/user/perpetuumjazzile
Perpetuum Jazzile sur Twitter https://twitter.com/pjazzile

 

Perpetuum Jazzile, affiche du concert au Casino de Paris

Affiche du spectacle

Concert

 

Promotion

  • Jean-Christophe Gillard, +32 475 768 295, gillard@gillard.be

 

Contact presse France

  • Sylvie Desnouveaux / Marion Bracco
    Tél.: 01 73 30 00 40
    Mél : sylvie@desnouveaux.com

 


Pour aller plus loin…


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Perpetuum Jazzile, le plus grand orchestre vocal du monde en concert au Casino de Paris le 4 mars… quand la voix devient instrument

  • ANDRE Daniel

    Des voix jeunes pures magnifiques,des altos qui montent de façon très juste,enfin tous les pupitres sont excellents!!
    Le groupe bouge a l’aise et très bien.En plus ,toutes ces jeunes femmes sont jolies et bien plaisantes a regarder