Hausse des résultats du groupe énergéticien slovène Petrol en 2014


La société Petrol (l’équivalent slovène de Total en France) a réalisé en 2014 un chiffre d’affaires net de 3,3 milliards d’euros en progression d’un pourcent par rapport à 2013. Le bénéfice net a quant à lui augmenté de 36 pourcent pour atteindre 41,1 millions d’euros. Au niveau groupe, Petrol a réalisé un chiffre d’affaires de 4 milliards d’euros soit deux pourcent de plus que l’année d’avant. Dans le même temps, son bénéfice net a augmenté de 15 pourcent à 60,7 millions d’euros.

Station service Petrol en Slovénie http://www.petrol.si

Une station service Petrol en Slovénie, sur la côte adriatique

Le résultat opérationnel du groupe a été supérieur de deux pourcent et a atteint 95,9 millions d’euros. Le résultat opérationnel de la société Petrol a été inférieur de quatre pourcent avec un montant de 74,8 millions d’euros, selon les propres informations de Petrol (code : PETG) publiées sur le site de la bourse de Ljubljana.

Les facteurs qui ont le plus influé l’année dernière sur l’activité du groupe sont les évolutions des prix sur le marché du pétrole et le cours de change de la devise américaine (USD). Les représentants de Petrol citent également les conditions des marchés sur lesquels le groupe opère : la demande intérieure, la croissance économique ainsi que les mesures que les autorités prennent pour réguler les prix et le marché de l’énergie.

La Slovénie et la Croatie, qui sont les plus gros marchés, sont confrontés à des conditions particulièrement difficiles. En Slovénie, les prix des produits pétroliers sont régulés. La marge sur les carburants (essence, gazole et fioul domestique) est déterminée dans des montants fixes et est plutôt moins élevée que dans la plupart des autres pays de l’Union européenne. De plus, les conditions ont été rendues plus compliquées suite à un changement de la législation sur les droits d’accises (taxes) qui ont donné lieu à un arrêt des remboursements des taxes sur les biocarburants ajoutés aux carburants fossiles. Malgré des conditions économiques exigeantes, le groupe Petrol a réalisé de bons résultats sur les marchés du sud-est de l’Europe où il apparait comme un acteur  économique de premier plan.

Les prix des produits pétroliers en Croatie ne sont plus régulés par l’État depuis le début de l’année 2014, ils s’établissent depuis ce temps tout simplement sur le marché. En 2014, le niveau des prix des produits pétroliers en Slovénie ont été généralement plus élevés que dans les pays voisins, principalement du fait de taxes plus importantes, ce qui a, selon la position de la société Petrol, influé négativement sur les ventes réalisées dans les stations de service situées dans les zones frontalières et les autoroutes.

Le groupe Petrol a vendu l’année dernière 2,8 millions de tonnes de produits pétroliers soit un pourcent de plus qu’en 2013. Les revenus tirés des ventes des (autres) produits ont généré 476,1 millions d’euros ce qui représente le même niveau que l’année d’avant. Le groupe a vendu l’année dernière 112,6 millions de mètres cubes de gaz naturel, 68 300 tonnes de gaz de pétrole liquéfié (GPL), 8,7 terawatt-heure d’énergie électrique et 82 400 mégawatt-heure d’énergie de chauffage.

À fin 2014, le nombre de stations services opérées par Petrol était de 479 soit 315 en Slovénie, 101 en Croatie, 36 en Bosnie-Herzégovine, 8 en Serbie, 9 au Monténégro et 8 au Kosovo.

Dernières informations

Le quotidien Večer annonce, le 25/03/2015 que la société d’investissements chypriote J&T Investment Opportunities Limited (JTIO) a acquis près de 8 % du capital de Petrol représentant une valeur boursière de 46,35 millions d’euros (Ciprski J&T kupil osem odstotkov Petrola). Pour compléter, votre lecture : notre article du 29/09/2014 La vente de 8 % du capital du groupe énergéticien Petrol est lancée.

 

Sources

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *