Les coins secrets du littoral adriatique slovène


Piran, mer Adriatique, Slovénie. Photo: SloveniaInfo - Auteur: Ubald Trnkoczy

Piran, mer Adriatique, Slovénie. Photo: SloveniaInfo – Auteur: Ubald Trnkoczy

Traduit et adapté de l’article original Odkrijte skrite kotičke slovenske obale in zaledja, par Zora Štok, paru dans le quotidien Večer du 22/04/2017

 

C’est bien vrai, le petit bout de côte dont la Slovénie jouit sur la mer adriatique, coincée à cet endroit entre l’Italie et la Croatie, en fait le littoral le moins étendu d’Europe ! Cependant, les baies de Piran, Koper et Strunjan, ainsi que leurs arrières-pays, offrent suffisamment d’attraits à tous ceux en recherche de vacances actives, intéressantes et variées. La région du Karst (Kras), tout près de là, propose elle aussi de nombreuses curiosités rendant possible de brèves et relaxantes excursions d’une journée sur le pittoresque haut-plateau karstique.

Mais par où commencer ces nouvelles découvertes ? La réponse dépend des souhaits et habitudes propres à chacun mais aussi de la présence d’enfants et si tel est le cas de leur âge et de leurs centres d’intérêts. Un autre critère est : souhaitez-vous des vacances plutôt au calme ou au contraire actives.

Ceux qui ne sont pas trop plage ont la possibilité d’effectuer d’agréables balades dans les petites ruelles étroites bordées de typiques maisons de pierre présentes dans la plupart des villages côtiers. Et pour varier les plaisirs, vous pouvez visiter la réserve naturelle de Strunjan : quatre kilomètres de côte préservée sur les 42 que possède la Slovénie et admirer le coucher du soleil sur sa falaise qui culmine à 80 mètres au-dessus de la mer. L’histoire et la culture ne sont pas en reste, dans ce même secteur vous pouvez découvrir les salins de Sečovlje et l’art de la récolte de la fleur de sel.

 

La cosmopolite Piran

Si vous décidez de passer quelques jours de vacances à la pointe sud-ouest de la Slovénie, la petite ville maritime de Piran est un passage obligé. Piran est une vieille ville portuaire, entourée d’un reste d’enceinte médiévale. La ville est intégralement classée monument historique et culturel.

Le cœur de la ville avec ses ruelles étroites et pentues qui rayonnent depuis l’église située sur un promontoire rocheux en direction de la place Tartini au bord de la mer, son musée dédié à la Marine, son aquarium, ses nombreux événements culturels et un choix riche de restaurants gastronomiques confèrent à Piran sa typicité toute méditerranéenne.

Les environs de Piran sont propices également à la découverte de l’histoire du sel et la saliculture en Slovénie, une activité qui remonte au moins à l’année 804. Le musée du sel de Sečovlje retrace d’ailleurs l’évolution de cette activité qui a été vitale pour la région durant de nombreux siècles.

Toujours à Piran, les enfants se régaleront en parcourant le musée de la mer et ses riches collections de modèles de bateaux de toutes les époques, d’amphores et artefacts archéologiques, d’uniformes de marins, de proues sculptées… Les enfants seront incollables sur les routes et le commerce maritimes en Méditerranée de la préhistoire à nos jours !

Piran, La place Tartini, Slovénie. Photo: SloveniaInfo. Auteur: James Relf Dyer

Piran, La place Tartini, Slovénie. Photo: SloveniaInfo. Auteur: James Relf Dyer

 

En mode actif à vélo

Pour les vacanciers en recherche d’action et de sensations le littoral slovène offre un vaste choix de pistes cyclables aménagées. La plus attractive d’entre elles est sans doute celle dénommée Parenzana ou encore Porečanka, une piste longue de 130 kilomètres qui tire son nom de la ville de Poreč (en Croatie). En effet, cette piste cyclable suit une ancienne voie ferrée désaffectée qui reliait Trieste en Italie à la ville de Poreč en Croatie, en passant par les salins de Piran.

Du côté de Koper, la capitale économique de la côte slovène, quinze chemins thématiques ont été aménagés permettant aux touristes de se familiariser avec l’Istrie slovène. Ces chemins relient des points de vue panoramiques, passent par de charmants hameaux, traversent des oliveraies… Chemin faisant, ils est tout à fait possible de s’arrêter quelques instants pour reprendre des forces en goûtant aux vins d’Istrie, à l’huile d’olive de la région et déguster une offre variée d’en-cas locaux.

Sur les 15 chemins thématiques, neuf sentiers et un chemin pédagogique ont été aménagés pour les randonneurs et cinq pour le VTT et les amateurs de cyclisme.

Salines de Piran, Slovénie. Photo: SloveniaInfo. Auteure: Julia Wesely

Salines de Piran, Slovénie. Photo: SloveniaInfo. Auteure: Julia Wesely

 

Pour aller plus loin…

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *