Schengen, Frontière slovéno-croate : après le chaos des embouteillages, la situation se normalise peu à peu


Slovénie, Embouteillages à la frontière croatie. Photo: Tadej Regent/Delo.si

Slovénie, Embouteillages à la frontière Schengen avec la Croatie. Photo: Tadej Regent/Delo.si

Slovénie, Croatie, le 9 avril 2017 – La Slovénie et la Croatie viennent de vivre deux journées particulièrement compliquées à leur frontière commune. Ce chaos a été provoqué par la mise en œuvre de la directive de l’Union européenne demandant aux États membres d’appliquer un contrôle systématique des véhicules aux frontières de l’Espace Schengen.

Conséquence de l’application de ce règlement : des bouchons qualifiés de « monstres » sur l’ensemble des postes-frontières slovènes et croates, notamment au niveau d’Obrežje (Route européenne E59).

L’application de ce règlement est tombée au mauvais moment puisque ce week-end des Rameaux correspond traditionnellement à une période d’intense trafic routier ; c’est en effet en ce moment que de nombreux vacanciers en provenance notamment d’Autriche, Allemagne et Suisse prennent leur congés de Pâques.

Ainsi, les autorités ont pu relever jusqu’à 12 kilomètres d’embouteillages ce samedi à certains passages.

Faisant suite à une situation considérée comme intenable par les Premiers ministres slovène et croate, le commissaire européen en charge de la Migration et des Affaires intérieures Dimitris Avramopoulos a décidé d’assouplir temporairement la surveillance aux frontières extérieures de Schengen de la Slovénie et la Hongrie avec la Croatie. À partir de ce dimanche, les contrôles systématiques ne seront appliqués qu’aux véhicules de ressortissants des pays tiers. La Police croate a ainsi confirmé à la télévision HTV le retour à l’ « ancien régime » [de contrôle], c’est à dire au contrôle ciblé des voyageurs au lieu du nouveau contrôle systématique qui concernait également les ressortissants de l’Union européenne (UE).

Ce dimanche, on constate une normalisation de la situation avec des temps d’attente de l’ordre de deux heures pour les autocars au poste-frontière d’Obrežje et d’environ une demi-heure pour les véhicules personnels à celui Gruškovje.

 

Pour aller plus loin…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *