La croissance économique slovène a atteint 2,5 % en 2016


Croissance économique Slovénie. Photo: Pixabay, TeroVesalainenAu quatrième trimestre 2016, le produit intérieur brut (PIB) de la Slovénie a accéléré de 2,6 pourcent par rapport à la même période de l’année dernière. Selon les premières estimation du Bureau de la statistique slovène (SURS), la croissance de l’économie slovène pour l’année 2016 a atteint 2,5 pourcent.

Corrigé des variations saisonnières et des effets de calendrier, le PIB du quatrième trimestre 2016 a accéléré de 1,2 pourcent par rapport au trimestre précédent et de 3,6 pourcent comparé au quatrième trimestre 2015.

La croissance du quatrième trimestre 2016 a été sensiblement stimulée par la demande intérieure, avec une progression de 3,7 pourcent par rapport au quatrième trimestre 2015. Les dépenses de consommation des ménages ont augmenté de 4,1 pourcent. Il faut remonter au premier semestre 2008 pour retrouver des chiffres de croissance aussi élevés.

Les investissements bruts ont augmenté de 3,8 pourcent. Les investissements en capital fixe ont progressé de 0,9 pourcent, principalement grâce aux investissements dans les biens d’équipement et de production (+9,4 % d’augmentation). Les investissements dans la construction ont diminué de 6,8 pourcent, même si on constate par ailleurs une augmentation des investissements dans les logements (de 3 %).

Les exportations au dernier trimestre 2016 ont augmenté mais de manière moins prononcée que durant les autres trimestres de l’année 2016, elles ont progressé de 4,6 pourcent dont 3,1 pourcent concernant l’export des marchandises. Les importations, quant à elles, ont progressé de manière plus importante comparativement aux exportations avec un accroissement de 6,3 pourcent dont 5,4 pourcent pour l’import des marchandises.

Les premières estimations indiquent que le PIB en 2016 s’est élevé à 39,769 milliard d’euros, soit en termes nominaux 3,1 pourcent de plus qu’en 2015. En termes réels, le PIB a augmenté de 2,5 pourcent. La demande extérieure a été en 2016, comme en 2015 d’ailleurs, le principal moteur de la croissance économique avec des exportations en hausse de 5,9 pourcent. Cependant, la demande intérieure prend de plus en plus d’importance ; elle a été en hausse de 2,4 pourcent. La consommation des ménages a progressé de 2,8 pourcent.

La population active occupée s’est élevée en 2016 à 960 000 personnes ; celle-ci s’est accrue de 2 pourcent par rapport à 2015, soit un gain de 19 000 personnes.

Illustration : Pixabay, TeroVesalainen

 

Pour aller plus loin…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *