Adriatique nord, le port slovène de Koper poursuit ses travaux d’approfondissement : 15 m de profondeur d’ici la fin de l’été 2015


Les travaux d’approfondissement de la rade du port de marchandises de Koper, sur l’Adriatique en Slovénie, se poursuivent avec pour objectif cette saison d’atteindre une profondeur de 15 mètres. Le coût de ces travaux est estimé à 1,7 millions d’euros.

L’année dernière, nous avions déjà publié un compte-rendu sur les projets de modernisation du port de Koper et de ses installations de transbordement. En 2014, le quai n° 1 avait déjà concentré tous les efforts pour amener sa profondeur à 14 mètres. Ces travaux lui permettent désormais d’accueillir des navires porte-conteneurs (PC) ayant un tirant d’eau de 13,5 mètres et embarquant jusqu’à 10 000 conteneurs (EVP). Cet été l’objectif est de le creuser d’un mètre supplémentaire et atteindre ainsi une profondeur de 15 m. Les travaux préalables ont commencé avec le recours à une drague (navire de services) du nom de Borr venue spécialement des Pays-Bas. C’est un chantier délicat du point de vue technique puisque les travaux ont lieu sous la structure porteuse du quai, entre les piliers. C’est justement sur ce quai qu’accostent les navires porte-conteneurs.

Luka Koper, Slovénie - Navire de dragage Borr

Le navire de dragage de la société néerlandaise Van Oord opérant dans le port de Luka Koper en Slovénie (Adriatique nord). Photo : Luka Koper

 

Un chantier confié à la société néerlandaise Van Oord

Selon les indications de la société Luka Koper, le navire de dragage Borr devrait avoir terminé ses opérations de creusement d’ici un mois. À la fin de cette phase, en août, ce sera au tour d’une drague encore plus grande d’intervenir, le Dravo Costa Dorada qui était déjà intervenu l’année dernière. Ce navire est la propriété de la compagnie néerlandaise Van Oord qui a répondu avec succès à l’appel d’offres public. Il va aspirer 66 000 mètres cubes de matériaux, les tamiser et les disposer dans des batardeaux déjà prêts à cet effet et situés à l’écart du port. Le coût de ces travaux devrait s’établir à 1,7 millions d’euros. Cette opération d’approfondissement est cofinancée par l’Union européenne au titre du programme TEN-T dans le cadre du projet NAPADRAG visant à améliorer les accès maritimes de l’Adriatique nord.

L’évolution concrète des travaux dépendra du trafic dans le premier bassin et du taux d’occupation des postes de mouillage sachant que le transbordement des conteneurs a la priorité absolue. De plus, des opérations d’approfondissement auront également lieu en parallèle au niveau du chenal d’accès au premier bassin, un chantier mené par le Bureau des affaires maritimes de Slovénie. Ce dernier a conclu l’accord pour ces travaux avec la société Luka Koper INPO qui avait déjà travaillé l’année dernière sur l’approfondissement du chenal à 14,7 mètres et avait dû interrompre ses travaux en raison d’un manque de place sur le site de stockage des limons de dragage. Les 30 cm restants de boue le long du chenal seront enlevés grâce au deuxième navire de dragage. En effet, la drague Martin Krpan (du nom d’un héros géant mythologique slovène) appartenant à Luka Koper INPO a 45 ans et a été donc mise en retraite.

 

Augmentation de 25 % du nombre de conteneurs transbordés

L’approfondissement de la partie sud du quai N° 1 fait partie d’un projet plus vaste qui a pour objectif d’accroître la capacité globale du terminal de conteneurs, une activité qui ces dernières années a connu une croissance importante. En 2014, ce ne sont pas moins de 674 000 conteneurs ou EVP (TEU) qui ont été transbordés et rien qu’au premier trimestre de cette année la croissance du nombre de conteneurs a été de 19 %, comme l’a expliqué la Direction de Luka Koper pour expliquer cet investissement.

Et ce n’est pas fini, en dehors des travaux d’approfondissement du port de Koper, la société aménage également à l’heure actuelle des surfaces supplémentaires pour l’entreposage de conteneurs vides un peu à l’écart du terminal. Cela consiste notamment à renforcer la résistance du sol ce qui va permettre d’empiler jusqu’à sept conteneurs en hauteur. De même, les documents d’étude pour un projet d’aménagement final de l’entrepôt des conteneurs vides sont déjà en cours. Cela concerne l’ajout de surfaces d’entreposage additionnelles, la construction d’ateliers de réparation et de nettoyage de conteneurs mais aussi une nouvelle voie ferroviaire ainsi qu’un espace pour la vérification de conteneurs frigorifiques.

 

Le port de marchandises de Luka Koper : la porte d’entrée maritime sur toute l’Europe centrale

Sources

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *