Le Ministre des finances français Michel Sapin en visite de travail en Slovénie le 27/02/2015


Selon un communiqué de presse de Bercy, le Ministre des finances et des comptes publics français, Michel Sapin, se rendra en Slovénie le vendredi 27 février pour s’entretenir avec son homologue Dušan Mramor sur les grands dossiers économiques européens et les relations bilatérales. M. Sapin rencontrera également le Président de la République de Slovénie, M. Borut Pahor.

Photo Agence STA : M. Sapin reçu par le Président Borut Pahor, Slovénie, Février 2015

M. Borut Pahor, Président de la République de Slovénie , reçoit M. Michel Sapin, Ministre des Finances et des comptes publics français, lors de sa visite à Ljubljana en Slovénie, le 27 février 2015. Photo : Agence STA (Nebojša Tejić)

Cette visite en Slovénie sera précédée par une autre en Slovaquie et en Autriche ce jour (jeudi 26 février).

Cette information a été immédiatement relayée par les ambassades des deux pays à Paris et à Ljubljana sur leurs comptes Twitter respectifs.

Après la visite récente de M. Alain Richard, l’envoyé spécial du Quai d’Orsay pour la Diplomatie économique française dans les Balkans occidentaux, c’est donc au tour de Bercy de s’intéresser à la Slovénie. La Slovénie vient justement d’obtenir un satisfecit de la part de la Commission européenne, par la voix de M. Moscovici dans son communiqué de presse du 25 février, pour la bonne gestion de ses déséquilibres macro-économiques qui ne sont plus considérés comme excessifs.

Pour rappel, lors du RMA (Rapport sur le mécanisme d’alerte ou Alert Mechanism Report) en novembre dernier, quatre pays – Irlande, Espagne, Hongrie et Slovénie – étaient considérés comme étant dans une situation de déséquilibre économique nécessitant une politique d’action vigoureuse et un suivi approfondi.

Concernant la tournée de Michel Sapin dans ces trois pays, les sujets abordés devraient concerner essentiellement la prolongation de l’aide accordée à la Grèce, la mise en œuvre d’un pilotage budgétaire de la zone euro ainsi que le plan Juncker prévoyant 315 milliards d’euros d’investissements (Fonds européen pour les investissements stratégiques – EFSI).

Cependant, il y a un autre sujet qui lui tient particulièrement à cœur. Il s’agit de la lutte contre l’optimisation fiscale et celle contre le financement du terrorisme dans lesquelles la France souhaite tenir un rôle proéminent.

Cette visite en Slovénie devrait donc permettre à M. Sapin de continuer son « travail de conviction en amont » en particulier pour ce qui concerne le thème de l’optimisation fiscale qui ne rencontre pas toujours l’unanimité souhaitée dans l’Union européenne.

En lien avec ce thème, peut-être que Dušan Mramor, l’homologue slovène de Michel Sapin, évoquera l’introduction prochaine en Slovénie des Systèmes de caisses enregistreuses (SCE) ou « boîtes noires » (Black box) dotées d’un module fiscal (Fiscal Data Module ou FDM) et permettant de mieux contrôler une éventuelle fraude fiscale à la TVA dans les établissements acceptant les paiements en liquide.

 

Pour en savoir plus

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *