Revoz, la filiale slovène de Renault


Nouveau 2016 : selon l’agence de presse STA, Renault Revoz prévoit un accroissement de sa production de 10 % en 2016, un rythme de croissance similaire à celui enregistré en 2015. Pour rappel, Revoz fabrique dans son usine de Novo Mesto des Twingo, des Smart et prochainement des Clio 4 (voir notre article). La filiale slovène de Renault compte beaucoup sur les nouveaux marchés, en particulier la Chine. Pour atteindre ses objectifs, Revoz compte maintenir l’organisation de production actuelle et le même niveau de main d’œuvre soit 2 100 postes. Si nécessaire, l’entreprise envisage d’adapter le rythme de la production à la hausse, notamment en introduisant des quarts de travail les samedis et, si la croissance est au rendez-vous, elle n’exclut pas de procéder à de nouvelles embauches. En 2015, Revoz a produit 129 400 véhicules (en majorité des Twingo dont 43 pourcent ont été vendus en France), en nette hausse par rapport aux 118 600 sortis de l’usine en 2014. Les résultats préliminaires pour l’année dernière montrent un accroissement du chiffre d’affaires de l’ordre de 20 %. En 2014, les ventes de Revoz avaient atteint 848 millions d’euros. Communiqué STA et consultable sur TheSloveniaTimes. Le quotidien Finance communique également des informations complémentaires.

 

En résumé : L’optimisme quant aux prévisions de ventes des nouveau modèles semble un peu exagéré. Toutefois, les promesses sur le nombre de postes de travail seront tenues d’ici la fin de l’année.

Ljubljana (Delo, le 28/01/2015) – Revoz, la filiale de Renault située à Novo Mesto en Slovénie, prévoit une croissance de 15 pourcent de sa production cette année. Ce résultat sera atteint par le retour à une organisation de travail en deux quarts. Le demi troisième quart supplémentaire qui avait été introduit temporairement en décembre dernier ne sera finalement pas maintenu compte tenu de la situation réelle du marché qui donne le signal que les prévisions de ventes des nouveaux modèles se sont révélées sans doute un peu trop optimistes.

Renault Revoz, qui appartient dans sa totalité au groupe français Renault, a produit l’année dernière plus de 118 578 véhicules dont 85 % ont été exportés. Ce chiffre s’est révélé bien meilleur en comparaison de celui de l’année 2013 considérée comme mauvaise et durant laquelle seulement 93 000 véhicules avaient été produits. Le marché de destination le plus important a été, comme d’habitude, la France où a été vendue la moitié de sa production. La nouvelle Twingo a commencé à être produite l’année dernière durant l’été suivie quelques mois plus tard par la Smart fourfour.

Comme l’a indiqué au quotidien Delo le Président du conseil d’administration de Renault Revoz, Patrick Haettel, c’est la raison pour laquelle ils avaient commencé à l’introduction du projet Edison à travailler début mars en deux quarts puis à partir de la mi-décembre avec un demi quart de travail de nuit en plus. Cette montée en cadence était rendue nécessaire pour pouvoir réaliser les quantités prévues pour les deux nouveaux modèles.

M. Haettel estime maintenant que deux quarts sont suffisants c’est pourquoi Revoz va interrompre le demi quart supplémentaire au mois de mars. Quatre cent cinquante personnes recrutées par le biais d’agences de travail temporaires verront donc leurs contrats non reconduits. M. Haettel a rappelé que dans ce domaine la flexibilité est cruciale pour le succès de l’entreprise. Toutefois, il précise que Revoz a un accord de co-financement avec le Gouvernement slovène pour un investissement dans un projet de production de deux nouveaux modèles que la société se doit de respecter contractuellement. Elle s’est engagée ainsi à créer 51 nouveaux postes de travail d’ici la fin de l’année 2015 et à atteindre un effectif de 2105 personnes, ce qui sera fait. Selon les informations de Delo, le montant de la part que le gouvernement slovène aura investi dans ce projet devrait représenter 22,5 millions d’euros.

A la question : sur quels marchés la demande a diminué de telle manière que cela conduise à réduire la production, M. Haettel a répondu qu’il n’y a pas un marché particulièrement plus touché qu’un autre. Il a cependant souligné que c’est le segment des mini-voitures qui a subi la chute la plus importante, en passant de 10 à 8 %, ainsi que l’arrivée de quelques autres concurrents sur ce même segment.

« Il n’y a pas de nouvelles négatives concernant la Twingo. Elle reste le modèle le plus vendu du segment. Il était de toute façon prévu initialement que sa production soit organisée en deux quarts. C’est seulement cet optimisme un peu exagéré qui prédominait jusqu’à récemment qui n’a plus lieu d’être ».

Les résultats de Revoz pour l’année 2014 seront connus d’ici le printemps. Mais comme l’a indiqué M. Haettel, Renault Revoz peut tout à fait produire positivement en recourant à un deux quarts de travail. De plus, la direction de Revoz estime qu’avec une organisation en deux quarts ils atteindront même une production supérieure de 15 pourcent par rapport à l’année dernière. Pour le moment, la répartition de la production est de deux tiers pour la Twingo et d’un tiers pour la Smart fourfour (il reste encore un reliquat de production de la Clio II pour le marché nord-africain), mais cela peut évoluer dans la mesure où la fourfour n’a commencé à être véritablement commercialisée qu’en décembre. Au sujet de la question à quel moment et si Revoz pouvait atteindre la cadence supérieure de production (à savoir le niveau des 200 000 véhicules par an), M. Haettel n’a pas été en mesure de donner une réponse précise. Pour lui ce qui compte le plus c’est la compétitivité de l’entreprise.

Que ce soit pour la Twingo ou pour la Smart fourfour, Revoz prépare d’ici la fin de l’année l’introduction de la nouvelle boîte de vitesse automatique à 6 rapports. Pour quelques séries particulières de la fourfour, en plus de la version essence, il sera également proposé une version à propulsion électrique. Cette option n’existera pas encore pour la Twingo. Cependant, Renault commencera dés le printemps à commercialiser ses modèles électriques plus connus tels la Twizy, la Zoe et le Kangoo ZE également en Slovénie. Son partenaire Nissan, quant à lui, réfléchit à introduire sur le marché la Nissan électrique Leaf. Selon M. Marjan Murn, le Directeur des ventes de Renault et Dacia, les estimations de vente des véhicules électriques s’établissent à environ une centaine d’exemplaires sur un an, dans une proportion supérieure pour ce qui concerne les entreprises par rapport aux particuliers.

 

Articles liés

 

Liens et contacts

Revoz d.d.
Groupe Renault

REVOZ, d.d.
Belokranjska cesta 4
8000 Novo Mesto, Slovénie

Communiqué sur le site de Revoz Od marca dalje Revoz spet v dveh izmenah

 

Logo, Delo.si, Slovénie

En partenariat avec

Traduit et adapté à partir de l’article original du quotidien Delo V Revozu znova le dve izmeni, a kljub temu 15-odstotna rast paru le 28/01/2015, auteur Gašper Boncelj

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *