Slovénie : taux de chômage en diminution également en septembre 2014 à 12,3 %


Le taux de chômage enregistré en Slovénie en septembre 2014 était de 12,3 %, soit 0,2 points de pourcentage de moins qu’en août 2014 et 0,3 point de pourcentage de moins par rapport au même mois de l’an dernier. Toutefois, selon les données des années précédentes, l’Agence de la statistique slovène (SURS) s’attend à ce que le nombre de chômeurs inscrits augmente en octobre 2014. Les données de l’Agence pour l’emploi de Slovénie (ZRSZ / ESS) corroborent les informations de SURS et indiquent que leur nombre est aussi en augmentation en octobre 2014 d’environ 3 300 personnes. La principale raison en vient des étudiants qui ont perdu leur statut en s’inscrivant pour la première fois auprès de l’Agence pour l’emploi.
Le taux de chômage enregistré en septembre (pour les deux sexes) est en diminution de 0,3 point de pourcentage par rapport au mois précédent ; soit pour les hommes un taux de chômage en baisse à 10,9 % et pour les femmes à 13,9 %. Pendant le même mois de l’année précédente, ce taux était plus élevé (11,7%) pour les hommes, mais plus faible pour les femmes (13,6%).

Le nombre de personnes en activité en augmentation

En septembre 2014, la Slovénie comptait plus de 805 500 personnes ayant un emploi. En septembre 2013, on en dénombrait exactement 10 000 de moins qu’en septembre 2014. Le nombre d’hommes occupant un emploi en septembre 2014 a augmenté de plus de 2 000 par rapport au mois précédent, tandis que le nombre de femmes ayant un emploi s’est lui accru d’environ 1 800 pour la même période.

Le nombre de personnes employées en septembre 2014 par rapport à août 2014 a augmenté d’un peu plus de 3 300 pour s’établir à environ 708 160. Quant au nombre de travailleurs indépendants, celui-ci a augmenté d’environ 500 soit 97 300. Dans les deux cas ce sont les hommes qui enregistrent une hausse plus élevée.

Si on examine la situation par type d’activité, on s’aperçoit que la majorité des personnes ayant un emploi appartient au secteur manufacturier (environ 177 600 personnes), puis viennent les secteurs des commerce de gros et de détail, entretien et réparation de véhicules automobiles (environ 103 400 personnes). Les chiffres les moins élevés concernant les activités des mines, activités de ménage à domicile (employeurs de personnel domestique) et la production pour son propre compte. La baisse la plus marquée du nombre de personnes ayant un emploi a été enregistrée dans les diverses activités de services (environ 4 900), et concernant l’augmentation du nombre de personnes ayant un emploi c’est dans le secteur de la construction (environ 950 personnes) qu’elle est la plus marquée.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *