Visite historique d’une importante délégation commerciale chinoise en Slovénie les 20 et 21 novembre


Les relations bilatérales entre la Slovénie et la République populaire de Chine (RPC) sont déjà bonnes, mais il reste encore beaucoup de possibilités pour les améliorer.

À l’invitation du ministre slovène de l’Agriculture, des forêts et de l’alimentation, Dejan Židan, le vice-Premier ministre du gouvernement chinois, Wang Yang, est arrivé en Slovénie pour une visite de deux jours. Il s’agit de l’une des visites les plus importantes d’un homme politique chinois en Slovénie et d’hommes d’affaires et entrepreneurs chinois dans l’histoire du pays. Les officiels chinois sont venus accompagnés par 150 représentants de l’économie chinoise de tout premier plan, dont le président de la China Construction Bank, la 2e plus grosse banque du monde par sa capitalisation boursière et la cinquième plus grande dans le monde, et le vice-président de la China Railway Corporation, qui construit des trains et des chemins de fer à haute vitesse à travers le monde.

Dans ses entretiens avec le vice-Premier ministre Wang Yang, le Premier Ministre de la République de Slovénie Miro Cerar a souligné l’importance de l’augmentation du commerce bilatéral et aussi de parvenir à un équilibre entre les deux pays à travers, notamment, l’offre de produits agricoles que la Slovénie est en mesure d’offrir, la logistique et les services de transport ainsi que le tourisme en vue d’attirer davantage de touristes en provenance de Chine.

Foto PM M. Cerar & China's Vice-Premier Wang YangMiro Cerar, Premier Ministre de la République de Slovénie et Wang Yang, vice-Premier Ministre de la République Populaire de Chine, novembre 2014

Le Ministre Dejan Židan a invité les investisseurs chinois à faire preuve d’audace et d’investir en Slovénie, et décrit les relations politiques bilatérales comme une base solide pour accélérer les relations économiques.

Sur le plan du commerce bilatéral, la Chine est le partenaire commercial le plus important de la Slovénie en Asie. En 2013, la Chine représentait 1,5 % du commerce extérieur de la Slovénie, ce qui en fait son 17e partenaire commercial le plus important. Les échanges commerciaux entre la Slovénie et la Chine ont diminué de 12 % par rapport à 2012, totalisant 665 millions d’euros (les exportations vers la Chine se sont élevées à 126,8 millions d’euros, tandis que les importations ont représenté 538,6 millions d’euros). Durant les sept premiers mois de 2014, les échanges ont totalisé 427 millions d’euros, soit une augmentation de 6 % par rapport à la même période l’an dernier.

La Slovénie a un intérêt stratégique dans l’augmentation de ses exportations vers la Chine afin d’améliorer le solde de sa balance commerciale vis à vis de ce pays. La Slovénie a également un intérêt stratégique pour ce qui concerne le tourisme et les investissements. En outre, le pays pourrait servir de plateforme pour le développement des activités des entreprises chinoises dans toute l’Union européenne.

Quant aux secteurs de l’agriculture, de l’industrie forestière et de l’alimentation, la Slovénie a rappelé ses attentes pour que les procédures de délivrance des permis à l’importation de produits d’origine animale en Chine (lait et produits laitiers, viande de volailles et viande et produits issus du porc) soient réglées rapidement (dans la première moitié de 2015 ). La Slovénie est également très intéressée d’augmenter le commerce des autres produits, tandis que les Chinois ont affiché leur intérêt pour les privatisations qui ont cours actuellement en Slovénie et qui sont gérées par la société holding nationale slovène (SDH).

Sur le volet des infrastructures adaptées existant dans le pays et sa position géographique exceptionnelle, la Slovénie a également souligné l’importance stratégique des ports de l’Adriatique du Nord, et en particulier celle du port de Koper qui propose d’excellentes opportunités de développement de nouvelles activités de logistique et de production. À cet égard, les efforts mis en oeuvre actuellement par le pays pour relier le port de Koper aux zones industrielles de la Slovénie et de l’Europe centrale ont bien entendu été mentionnés.

Lors de la conférence économique de vendredi visant à identifier de nouvelles opportunités d’affaires, les représentants des entreprises chinoises de différents secteurs (transformation agro-alimentaire, immobilier, construction, ingénierie, industries de transformation du bois et du métal, industrie électrique, services aux entreprises, industrie chimique, énergie et tourisme) présents ont pu prendre connaissance de l’environnement économique et des affaires slovènes, des succès rencontrés par la Slovénie à l’exportation, des mesures incitatives pour attirer les investissements directs étrangers (IDE) et les projets d’investissement, des projets de privatisation et ceux des régions et des municipalités slovènes.

Les représentants chinois ont reçu des assurances que, en termes d’ouverture à l’international de l’économie slovène, la Chine est un marché prioritaire et pour lequel les activités de tous les partenaires seront renforcées, en particulier en ce qui concerne les projets « verts » (écologiques), la recherche et développement et le tourisme.

Source originale sur le site du Gouvernement de la République de Slovénie http://www.vlada.si/en/media_room/newsletter/slovenia_weekly/news/article/visit_of_the_vice_premier_of_the_peoples_republic_of_china_and_extensive_business_delegation_49751/

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *