Les panneaux indicateurs de vitesse slovènes s’exportent !


La société originaire de Ljubljana – Sipronika – pénètre de nouveaux marchés à l’international grâce à ses panneaux indicateurs de vitesse. La nouvelle version de l’appareil destinée à mieux réguler le trafic routier remercie les conducteurs avec un symbole graphique qui n’est pas sans rappeler le « Like » Like Facebook de Facebook. Sipronika a déjà rencontré quelques succès à l’export notamment aux Pays-Bas et en Irlande. Cependant, de petites quantités commencent également à être vendues en Israël, Croatie et au Mexique. Des négociations sont aussi en cours avec l’Allemagne, la Belgique et l’Italie. De plus, Sipronika est en recherche de partenariats avec lesquels la société pourrait compléter sa gamme de produits. On compte déjà environ 250 appareils installés sur les routes slovènes.

Il s’agit de dispositifs incluants un radar de mesure de la vitesse des véhicules avec affichage de la vitesse en direct. Les données sur les vitesses et le nombre de véhicules sont enregistrés dans la mémoire interne de l’appareil. Les clients – il s’agit la plupart du temps de communes et villes – récupèrent les données de trafic pour analyse et retraitement par le biais d’une interface de communication en se connectant directement à l’appareil ou bien par réseau mobile.

Comme l’indique Mr. Mirko Oblak, en charge du développement commercial de Sipronika, les utilisateurs ont la possibilité de paramétrer, sur la base des données collectées, les périodes qui posent des problèmes de circulation particuliers afin d’avertir les services en charge de la gestion du trafic routier ou la police. Comme on peut s’y attendre, les dépassements de vitesse sont enregistrés majoritairement les soirs et nuits durant les weekends. L’une des installations de Ljubljana a même enregistré un véhicule roulant à 132 km/h dans une zone limitée à 50 km/h !
Caractéristiques techniques :

Les nouveaux modèles de Sipronika comme par exemple le MHP 50-z permettent d’exporter les données enregistrées au format Microsoft Excel.

Pour la version locale, l’opérateur récupère les données avec un ordinateur portable et un câble USB. Mais l’envoi des données par réseaux GSM/GPRS, Ethernet ou via une interface Bluetooth est aussi possible, en option.

L’appareil est entouré d’une robuste coque en aluminium résistant aux intempéries.

Deux symboles graphiques sont inclus par défaut : « pouce levé » et « pouce baissé » qui se déclenchent en fonction de la vitesse mesurée.

Lorsque la vitesse est dépassée un chiffre clignotant s’affiche (paramétrable) permettant d’alerter le conducteur de son excès.

L’appareil peut fonctionner au choix en toute autonomie grâce à une batterie rechargeable ou bien peut être connecté en continu ou par plages horaires (par exemple la nuit) sur le réseau 230 V. Si la tension d’alimentation devient trop basse, le MHP 50-z s’éteint automatiquement.

D’autres modèles comme le MHP 50 (RGB) permettent d’afficher des messages par exemple : « Attention enfants ! » où ajouter des symboles de type « smileys » grâce à une matrice LED en RVB.

Ces appareils sont assurément bien plus que des objets de contrôle mais de véritables moyens de communication entre l’environnement routier et les conducteurs.

Article complet (en slovène) à retrouver sur le site de l’agence STA http://www.sta.si/vest.php?s=s&id=1986943

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *