Le marché des médias en Slovénie, en chiffres


Cet article s’inspire d’un dossier publié par le quotidien national slovène Delo dans son édition du 07/05/2015 et dont l’auteure est Klara Škrinjar. Le titre original est « Kakšen je slovenski medijski trg v številkah » (Le marché des médias slovène en chiffres). L’adaptation en langue française de ce dossier permettra aux lecteurs francophones d’avoir un aperçu rapide et factuel sur les médias et la presse en Slovénie en 2015.

Delo livre, sous la forme d’un dossier interactif, un travail synthétique remarquable sur le thème du fonctionnement des médias et le rôle du journalisme. Outre un examen complet du paysage médiatique slovène et mondial, Delo publie également un dossier intitulé Svoboda medijev (Liberté de la presse) qui adresse la liberté de la presse en Slovénie et ailleurs. Disponible ici pour les locuteurs slovènes. Excellente occasion de tester notre lexique français-slovène !

Slovénie, les médias et la presse en 2015

Le nombre de médias en Slovénie connait une croissance constante. Il n’y a pas pour l’heure de grands mouvements au sein de la presse nationale slovène. Photo : sloveniabusinesschannel.com

Le bon fonctionnement des médias est crucial pour celui de la société constituée de citoyens bien informés.

Dans le cadre de son voyage interactif à travers le paysage médiatique slovène et mondial, le quotidien Delo a passé en revue également le répertoire de la presse slovène. Ce registre est tenu par le Ministère de la culture de Slovénie. À l’heure actuelle, le répertoire de la presse et des publications slovènes compte 1 860 médias. Sachant que les versions électroniques de tous les médias ne sont pas forcément enregistrées, quelques divergences ne sont pas à exclure dans le travail de comparaison (effectué par Delo) par rapport aux données originales. Le nombre de médias est en croissance constante en Slovénie. Pour preuve, le répertoire national comptait en 2007 quelques 1 230 médias.

 

La presse écrite de loin la plus nombreuse

La grande majorité des médias en Slovénie est représentée par la presse écrite avec 1 182 titres. Parmi ceux-là, le nombre de quotidiens (PQN – Presse quotidienne nationale) est plutôt stable. Selon les données du Ministère de la culture, le pays comptait en 2007 sept quotidiens imprimés ; Delo en recense exactement le même nombre aujourd’hui. Ces journaux sont : Delo (Le Travail), Dnevnik (Le Quotidien), Večer (Le Soir), Slovenske novice (Les nouvelles de Slovénie, Groupe Delo), Finance (Finances), Primorske novice (Les nouvelles du littoral) et Ekipa (L’Équipe).

Sur le marché slovène, le nombre de médias électroniques représente, avec 452 médias différents listés, moins de la moitié de celui de la presse écrite. Ensuite, on compte 111 médias télévisuels/télévisés, soit pratiquement le même nombre que celui de médias radiophoniques (109).

Quant à la fréquence de publication, la grande majorité des médias est publiée plusieurs fois par an pour 35 % d’entre eux, quotidiennement pour 27 % et sur une base mensuelle pour 22 %. (Ndlr : pour les 16 % restants, la fréquence de publication n’est pas précisée.)

Le plus important éditeur de Slovénie en nombre de médias publiés est la société Salomon qui a dans son portefeuille 32 médias. Suivent l’éditeur de magazines slovènes et internationaux Adria Media Ljubljana et le groupe Delo avec chacun 20 titres. Le groupe Finance gère 17 médias, Dnevnik 15 et la RTV (Radiotelevizija Slovenija, média national public) édite 14 médias.

 

La Slovénie compte plus de 2 000 journalistes

Le chiffre exact de journalistes n’est pas connu. Selon les données disponibles en décembre 2014, le métier de journaliste (professionnel) est exercé par 2 280 personnes, dont 1 581 sont employées par un média et 699 sont journalistes indépendants. Cependant, ces données ne prennent pas en compte tous ceux qui ont une activité liée au journalisme. De fait, la seule source fiable de données est le formulaire d’adhésion à la sécurité sociale qui est obligatoire et dans lequel c’est l’employeur ou l’auto-entrepreneur lui-même qui mentionne le code de la profession. Pour ce qui concerne les journalistes, la personne peut aussi bien être employée ailleurs tout en exerçant une activité journalistique sur la base d’honoraires (à temps partiel donc).

Les données disponibles, qui indiquent l’emploi exercé par type d’activité, couvrent l’ensemble des personnes employées dans une activité donnée et pas seulement celles qui exercent des activités journalistiques. Ainsi, dans l’activité d’édition de journaux, le nombre de personnes employées s’élevait en fin d’année dernière à 1 088, dans l’activité d’édition de magazines et autres périodiques ce chiffre était de 421. Les activités radiophoniques concernaient 755 personnes et 1 749 pour celles en lien avec la télévision.

Ces chiffres comprennent aussi les personnes ayant un statut dit de journaliste « freelance » et indépendant. Leur nombre peut être vérifié dans le registre des journalistes indépendants géré par le Ministère de la culture. Au 10 avril 2015, on comptait 876 journalistes indépendants dans ce registre.

 

Source

  • Logo, Delo.si, Slovénie

    En partenariat avec

    Article du quotidien Delo du 07/05/2015, Kakšen je slovenski medijski trg v številkah. Auteure : Klara Škrinjar

 

 

 

Pour aller plus loin

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *