Slovénie – économie : le PIB augmente de 2,9% au T2 2014


Selon les premières estimations fournies par l’Office de la Statistique de Slovénie (SURS), le PIB (Produit Intérieur Brut) a augmenté de 2,9% au 2nd trimestre mesuré sur un an. Le PIB, corrigé des variations saisonnières et des jours ouvrés, a augmenté de 1% par rapport au 1e trimestre de cette année et de 2,8% en comparaison de T1 de 2013.L’activité économique s’est accrue de 2,5% sur le premier semestre cette année.

L’Office de la Statistique a aussi corrigé les données de T1 de cette année. Le PIB s’est ainsi renforcé de 2,1% au lieu de 1,9% selon les prévisions initiales sur les trois premiers mois en glissement annuel et de 1,9 % hors variations saisonnières en comparaison de 1,5%. Sur une base trimestrielle, l’activité économique ne s’est pas renforcée de 0,3% comme cela a été prévu en premier lieu, mais elle est restée inchangée.

L’activité économique s’est aussi raffermie au trimestre précédent grâce à la demande extérieure. Les exportations ont progressé de 5,2 % tandis que les importations ont augmenté de 3,3%. Puisque les exportations ont augmenté davantage que les importations, le commerce extérieur a contribué de 1,6% à l’accroissement du PIB.

Toutefois, l’Office de la Statistique avertit que l’indicateur le plus important pour la mesure de la croissance reste et de loin la consommation intérieure. Cette dernière s’est renforcée de 1,4% pour le 3e trimestre d’affilée et cela grâce principalement à une croissance de 8% des investissements bruts.

Ces nouvelles données se basent pour la première fois sur la nouvelle méthodologie de calcul du PIB ESA 2010 par laquelle la Slovénie doit se conformer aux exigences de l’Union Européenne. Les statisticiens ont ainsi procédé à une correction des données sur toute la période courant de 1995 jusqu’au 1e trimestre de cette année inclus.

Les membres du cabinet de la présidente du gouvernement sortante (*) Alenka Bratušek on commente que les données relatives à cette croissance de 2,9% de l’économie confirment le renforcement de la reprise économique qui se manifeste depuis déjà le dernier trimestre de l’année passée. Les résultats peuvent, selon eux, être attribués à la stabilisation de la situation ou plutôt aux nombreuses mesures prises par le gouvernement qui n’ont pas pu être démenties même par l’annonce des élections législatives anticipées.

Parmi ces mesures le cabinet met en exergue le début de l’assainissement du système bancaire et la consolidation progressive mais « décisive » des finances publiques. « Cela représente une bonne feuille de route pour le prochain gouvernement pour gérer la suite, pour maintenir la tendance il sera sans aucun doute nécessaire de prendre des mesures complémentaires », dit-on au cabinet de Mme Bratušek.

Source : traduit du quotidien Vecer du 29.8.2014 http://ris.vecer.com/arhivi/clanek.aspx?id=3022…

(*ndlr : depuis le 13 juillet 2014 le nouveau Président du Gouvernement est Miro Cerar)

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *