Le propriétaire chinois de Durabus souhaite plus de soutien financier de la part des banques


Bled, le 4 septembre 2014 – Chez le fabricant d’autobus et camions Tam Durabus de Maribor, l’un des plus importants investissements chinois en Slovénie, tout le monde apprécie la stabilité de l’environnement législatif et la qualité de la main-d’œuvre. Les banques étant peu enclines à un quelconque soutien, les difficultés de la société concernent plutôt l’aspect financier comme l’a indiqué à l’agence STA le financier principal de Durabus Bryan Zhao.

L’investisseur chinois, qui a fondé une nouvelle société sur l’ancien site de l’Usine de véhicules de Maribor (TAM), a investi au jour d’aujourd’hui près de 10 millions d’euros en Slovénie. Comme l’a précisé M. Zhao en marge du discours présenté à la Conférence des think tanks des pays d’Europe centrale, Europe orientale et de la Chine (*) , [les nouveaux investisseurs] ont obtenu une marque avec une histoire, leur objectif est toutefois d’élargir le marché de ses produits à l’échelle du monde entier.

A la question sur les côtés positifs de la Slovénie en faveur des investissements étrangers, M. Zhao indique que la société dispose en Slovénie d’employés qualifiés, loyaux, consciencieux et intelligents prêts à travailler et coopérer de façon assidue. « La seule difficulté que nous rencontrons concerne l’environnement financier ou plutôt les relations avec les banques » a indiqué M. Zhao.

Comme l’observe M. Zhao, les banques sont devenues très conservatrices et peu enclines à proposer un soutien financier à la plupart des entreprises du fait de la crise financière des ces dernières années. « Nous sommes l’une de ces entreprises concernées au même titre, même si nous observons une croissance continue de nos affaires», a souligné notre interlocuteur. Il ajoute que la société voit dans les deux ou trois prochaines années des possibilités de multiplier par deux un certain nombre d’indicateurs tels que le nombre d’employés ou le chiffre d’affaires.

Pour ce qui concerne l’environnement législatif slovène, M. Zhao précise qu’il est très en avance et qu’il est suffisamment clair pour que l’entreprise sache ce qu’elle est autorisée à faire ou ne pas faire, ce qui est un point positif. De même, la société est satisfaite du soutien proposé par l’État slovène. M. Zhao n’a pas de commentaires négatifs à formuler non plus au sujet de la bureaucratie slovène.

Tam Durabus est devenue la propriété du groupe chinois CHTC China à travers la société néerlandaise Durabus. Il s’agit du premier investissement chinois important en Slovénie. La société a démarré sa nouvelle production en avril 2013.

(*) voir l’article récent sur le Forum Stratégique de Bled (BSF2014) qui s’est tenu les 1 et 2 septembre 2014 à Bled.

Pour en savoir plus sur la société TAM Durabus, vous pouvez consulter le site http://www.tam-durabus.eu ou nous contacter.

 

Sources

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *